Mimosa, fine fleur des bistrots au pied de la basilique St Michel

il y a 2 mois

Slide

Apérophile expérimenté, goulu de la première heure, gastronome chevronné et épicurien averti, c’est votre nouveau QG que voici. Véritable cantine des copains, ce chatoyant restaurant qui a fleuri au pied de l’impressionnante basilique Saint-Michel fait bourgeonner les assiettes. Et on ne vous conte pas fleurette ! 

 

Postée à l’angle de la Rue des Faures, une inhabituelle devanture colorée sur laquelle on peut lire “Mimosa, restaurant et épicerie”… Voilà un nom qui laisse deviner l’amour de la tenancière pour cette fleur des landes. Fleur qui, soit dit en passant, a bercé son enfance et celle de nombreux Bordelais. Au devant ? Une joyeuse terrasse qui tutoie la majestueuse basilique St-Michel et s’emplit de bons copains sous le soleil d’un retour de marché. Voilà le portrait sans retouche d’une adresse qui met l’eau à la bouche.

Restaurant Mimosa Saint Michel Bordeaux

© Martin Cousseau Restaurant Mimosa Saint Michel Bordeaux

La champêtre cantine des copains de Saint-Michel

Mais que faut-il pour faire un bon restaurant ? D’aucuns vous diront “une carte exceptionnelle faite de belles recettes que l’on ne mange pas chez soi”, d’autres vous diront ” les plats de ma maman”, d’autres encore ” de bonnes bouteilles que l’on partage avec son voisin de table”. Mimosa rassemble un peu tout ça. Et quand on dit Mimosa, en fait c’est Violette. Non pas la fleur, Violette la femme. Un brin de femme qui égaie tel un bouquet tout le quartier, et ce de son malicieux regard et de sa cuisine fleurie.

Loin d’arriver “comme une fleur”, cette landaise a fait ses armes chez Ferrandi, spécialisée en pâtisserie avant de partir sur le chemin de Paris. Allant de bistrot en étoilé, elle a tourné les cuillères chez Semilla à Paris, travaillé pour un meilleur ouvrier de France, chez un ancien de Ducasse ou encore fait l’ouverture de l’Haiitza. Rien que ça ! Alors quand elle décide d’ouvrir son bistrot à elle, fait de belles tablées et de convivialité, on a envie de cueillir le moment.

Mimosa, une cuisine conviviale à fleur de peau

À deux ou en groupe, au comptoir, sur le canapé ou trônant fièrement sur les tables hautes, peu importe, ici on déguste pas une mais DES assiettes. Des recettes de la carte fânent pour laisser place à de nouvelles qui bourgeonnent au rythme de l’inspiration de Violette. Toutes ? Non. L’irréductible qui reste quelque soit la saison, c’est bien sûr la gourmande triplette d’œufs mimosa à la mayonnaise truffée à 4€. Du reste, on suit la cuisine instinctive délicieusement nostalgique de Violette.

Oeufs Mimosa restaurant Saint Michel Bordeaux © @annesophiegd

Oeufs Mimosa © @annesophiegd

Elle pose, au milieu des tablées, des classiques twistés à partager.  Sans prétention, oui mais avec de la technique comme l’oeuf parfait crème de champignons poudre de speck, poitrine de porc confite et son bouillon citronnelle ou encore régressif croque monsieur au jambon à la truffe. Argument auquel personne n’est insensible, le prix des assiettes varie de 4€ à 10€. Une jolie fleur que nous fait l’adresse quand on en connaît la qualité. Si la note n’est pas salée, on ne part jamais sans note sucrée. Qui le pourrait, même rassasié, on ne résiste pas aux mini tartelettes au citron à 1€. Et la crème pâtissière au jasmin ? On vous dit rien.

Du bon vin et un restaurant épicerie où emporter ses créations

Pour arroser ce culinaire bouquet, les étagères au fond de la salle exposent une fine sélection de bouteilles qui font la part belle aux vins bio et natures. Elles côtoient de jolis produits d’épicerie que l’on retrouve en cuisine tels qu’une sélection de poivres, mais aussi des confitures, ail confit, pesto, chutney, tout fait maison par la tenancière. Chacun peut alors, entre deux canons, faire son petit marché.

On ne peut plus familiale, la pièce avec ses baies vitrées, sa tapisserie récupérée chez la grand-mère, la table basse sur laquelle dessinent les enfants et l’échelle rappelle une maison de vacances repeinte de souvenirs entre copains. Souvenirs que les clients affichent au polaroïd sur le mur. On boit dans des verres duralex, coupe à l’opinel, confie ses clés et s’ambiance dans un bordel organisé lors d’apéro ou gros dîners. Le tout dans 40 m² de convivialité. Et l’été, c’est concert et dégustations. C.A.N.O.N !

 

Mimosa, épicerie restaurant Saint-Michel
7 Rue des Faures, 33000 Bordeaux
Soir : Du Jeudi au samedi 19h – 22h30. Midi Samedi et Dimanche 12h-14h30
Instagram

Découvrez aussi l’incroyable restaurant de 170m² le mieux caché de Mériadeck.