Mama Sama : Le rhum arrangé Bordelais en vogue

il y a 11 mois

Slide

L’histoire de Mama Sama s’écrit entre Bordeaux et Marie-Galante. Ce rhum arrangé vous fera voyager entre tradition rhumière et gourmandise. La société Mama Sama installée à Mérignac, propose une gamme excellente de rhum arrangé. notre coup de cœur (forcément nous sommes bordelais) c’est leur rhum arrangé au cannelé (un surprenant délice).

 

Commander leurs pépites en ligne ICI

De Marie-Galante à Bordeaux

Mama Sama, c’est l’histoire d’un rhum arrangé local qui cartonne. Depuis son lancement en 2020, la jeune entreprise girondine s’impose chaque jour un peu plus sur le marché (immense) de l’arrangé. Localement, elle devient une référence.

A l’origine, Samantha, née à Marie-Galante souhaitait renouer avec sa vie insulaire. « Elle rêve de développer un commerce local, authentique ayant racines dans ses origines et sa terre natale. Arrivée en France, la tête pleine d’envies et de partage, elle commence à développer son rêve. Rien ne lui manque à Bordeaux si ce n’est ces planteurs de Marie-Galante et ces rhums échangés entre amis… C’est comme cela que tout a commencé », raconte l’entreprise.

Quant au processus de fabrication, il fait voyager ! Mama Sama importe du rhum blanc agricole produit à l’habitation Bellevue à Marie-Galante. L’Île aux Cents Moulins est cernée par la Guadeloupe au nord, les Saintes à l’ouest, la Dominique au sud. C’est un joyau dans la mer des Caraïbes découvert par Christophe Collomb lors de son deuxième voyage en 1493.

Une fois le rhum blanc récupéré, Mama Sama élabore ses arrangés dans son laboratoire à Mérignac. C’est là que naissent ses recettes originales à partir de fruits frais et qui font vibrer les papilles. Sans ajouts de colorants ni conservateurs par ailleurs. Mais quel est donc la recette de ses rhums arrangés ?

Le degré d’alcool est réduit à 32° pour un équilibre optimal lors des macérations.

L’arrangé Citron Gingembre. Un régal. A consommer avec modération.

Petite présentation de la gamme

Mama Sama possède déjà une gamme assez fournie de plusieurs références :

–       Le grand classique et véritable best-seller le trilogie vanille élaboré à partir de trois variétés de vanille venant de Papouasie, de Nouvelle-Guinée et de Madagascar (Bourbon).

–       Il y a aussi l’épicé et acidulé, Citron Gingembre qui plaira beaucoup aux amateurs des traditionnels Ti punch.

–       Le très fruité Maracuja Mangue. Un clin d’œil appuyé au terroir antillais.

–       Un bel hommage à la Réunion, avec une macération Ananas Victoria et Vanille.

–       Le très bordelais et gourmand aux cannelés (de chez La Toque Cuivrée qui plus est !).

–       Le torride et aphrodisiaque arrangé au Bois bandé, Vanille et Fève de Tonka.

–       Et le petit dernier à la Mangue Hibiscus.

Contrairement à la plupart des producteurs d’arrangés, Mama Sama ne dose que très peu ses arrangés en sucre. Soit 43g de taux de sucre par bouteille là où les concurrents sont entre 90 et 110g/bouteille. L’entreprise fabrique d’ailleurs elle-même son sirop à base de sucre roux non raffiné.

Et pour sublimer tout ça, le producteur d’arrangé s’est également lancé dans l’élaboration de terrines aux saveurs exotiques. Histoire d’allier tous les plaisirs.

Dans les cuisines de Mama Sama.

Quelques rendez-vous à ne pas manquer

Amateurs et amatrices de cette boisson, sortez vos agendas. Pour découvrir ces rhums arrangés made in Gironde, vous pouvez vous rendre le 31 mars à l’inauguration de la terrasse du bar Eden Garden à Mérignac. Mama Sama sera également présent à la Foire Internationale de Bordeaux qui se tiendra en mai prochain. Et aussi, sur Boutique Rhum, chez un grand nombre de cavistes indépendants ainsi que dans bon nombre de franchises telles que VandB et Cash Vin… Vous pourrez également y découvrir leurs recettes de planteurs à 12°, toujours issu de rhum blanc Bellevue IGP Guadeloupe.

Des fruits en cascades. Sans colorants ni conservateurs.

D’où ça vient le rhum arrangé ?

Il est difficile de dire avec précision où et comment est né le rhum arrangé. On remonte les origines de cette spécialité réunionnaise quelques siècles en arrière. A l’époque où les navires marchands empruntaient la très longue Route des Indes qui reliait les Indes au Portugal et l’Espagne en passant par les côtes africaines. A bord des bateaux, bien souvent, une multitude de denrées périssaient. Notamment les fruits et épices. Pour les conserver, les marins auraient eu l’idée de plonger ces aliments et condiments dans du rhum

D’aucuns attribuent cette technique de macération aux Indiens installés à Madagascar (anciennement baptisée l’Île Bourbon) qui l’auraient transmise aux habitants de la Réunion. En effet, le rhum arrangé tirerait aussi ses origines du betsabetsa de Madagascar. Un vin préparé à partir de jus de canne fermenté, mélangé à des épices, des feuilles et des écorces. Cette technique aurait ensuite simplement voyagé jusqu’aux Caraïbes via les routes commerciales.

Mama Sama, le trait d’union entre Bordeaux et Marie-Galante.