Henriette et Olga, une glacerie aux saveurs d’antan à Bordeaux

il y a 12 mois

Slide

Pavlova de saison, brioche perdue surmontée d’une glace vanille de Papouasie, sorbet litchi baies roses, crème dulcey macadamia, venez assister au mariage entre la glace et la pâtisserie à Bordeaux. Bienvenue dans la maison d’Henriette et Olga, véritable sanctuaire de la gourmandise rue du Pas Saint Georges. 

Quand la pâtisserie rencontre la glace à Bordeaux

 Parce qu’à la base de tout, il y a souvent une rencontre, cette glacerie n’y fait pas exception. Et pour cause, derrière Henriette et Olga, se cachent Christophe et Dimitri, leurs deux petits fils. Devenus grands et gourmands grâce à elles (l’un accompagnant sa grand-mère faire les tournées de lait, l’autre à force de tourner ses cuillères lors des grands repas familiaux), ils ont fait de la gourmandise leur métier. 

Compagnon du devoir, fort de ses voyages et de ses expériences dans de jolies maisons, Dimitri maîtrise l’art délicat de la pâtisserie. Quant à Christophe, 30 ans à manager des magasins et des glaciers ont fait de lui un expert du sorbet, de la glace et de toute autre gourmandise glacée. Autant vous dire que leur rencontre – sur les lieux même où se trouvent aujourd’hui leur glacerie – a fait des étincelles.

Pâte sucrée cacao, sauce caramel, ganache chocolat, tuile grué cacao; biscuit dacquoise, croustillant pignon, mousse légère au miel et fleur d’oranger, crémeux du même nom ou encore pavlova de saison… Entre eux, tout se joue autour du goût. Un peu comme dans un slogan célèbre en 2003 mais en plus vrai et en local. 

Glacerie Bordeaux pâtisseries tarte citron Bordeaux

 

Du chocolat Hasnaâ au café Piha : des fournisseurs bordelais pour des glaces et pâtisseries locales

 Mais que faut-il pour faire une bonne glace, une bonne pâtisserie ? D’aucuns vous diront le mélange des ingrédients, d’autres vous diront leur équilibre… Oui. Mais avant cela, il faut des ingrédients savoureux pardi ! Et ici, ils n’ont pas lésiné sur la qualité.
Déjà, au rayon chocolat, ils sont les seuls à travailler avec les grands crus d’ Hasnaâ, préparés spécialement pour eux. Au rayon café, ils sont allés chercher leurs grains dans l’atelier de torréfaction de Piha, rien que ça.

Exit les grossistes, leurs fruits sont sélectionnés chez un primeur de Léognan, second au concours MOF. On nous dit également dans l’oreillette qu’ils ont en leur possession les cookies de Be My Cookie. Ils auraient même élaboré ensemble une glace cookie dough (pâte à cookie). Sans oublier la fameuse crème fraiche d’Elodie Deruelle pour cette fabuleuse chantilly. Et si tous ces fournisseurs sont différents, ils ont un point en commun. Ils sont tous locaux.

Entre glacier et bar à chocolat : le nouveau salon de thé des bordelais

 

Exit la froide boutique de la goûtue Fabrique Givrée. Elle laisse place aujourd’hui à un petit salon tout cocon. Et pour cause, les murs mêlent la chaleur de la Terracotta et la convivialité des portraits de famille (et des partenaires). Sous ces portraits, une banquette bardée de coussins qui va d’un bout à l’autre de la pièce.

De là, une cuillère de brioche perdue en bouche, on observe le spectacle de l’équipe qui fouette, incorpore, beurre, badigeonne, concasse et décore ce que l’on dévore. Une bien jolie danse culinaire que l’on admire au travers de la verrière.

Profiterole géante Henriette Olga Bordeaux

Et si on prend le temps de lever la tête, on découvrira un végétal décor mêlant luminaires en suspension et une œuvre florale qui semble pousser du plafond. On est loin de l’atmosphère chirurgicale du pâtissier ou glacier lambda. Ce qui change surtout, c’est le service qui se fait à table, dans une délicate vaisselle.

En été, on déguste avec vue, à la faveur d’une terrasse postée rue du Pas Saint Georges. De quoi narguer tous les passants avec notre profiterole géante, notre sorbet citron menthe gingembre ou notre glace banoffee

Avec une trentaine de parfums de glace, 5-6 coupes glacées, 5 desserts et 6 pâtisseries au compteur, ils ont tout pour faire notre bonheur.

En bonus ? Ils feront également d’inédits Parfums minute, c’est-à-dire qu’ils sortent directement de la turbine, à -7 degrés (au lieu du – 12-16 conventionnel) permettant ainsi de ressentir bien plus les arômes.

 

Découvrez également la nouvelle Smokehouse à Bordeaux.

Claudie Colombe, la demi-finaliste du championnat du monde de maquillage permanent en hyperréalisme est à Bordeaux.

 

Henriette & Olga

Glacier pâtissier Bordeaux

Henriette et Olga
25 Rue du Pas Saint-Georges, Bordeaux
13h-19h 7/7
Henriette et Olga sur Instagram