Bordeaux : Top 5 des faits divers qui ont secoué 2020

il y a 2 ans

Slide

Entre agressions, coups de couteau, policiers attaqués ou encore tentatives de meurtres : retour sur une année 2020 mouvementée.

1. Un été violent

L’été 2020 a été très violent à Bordeaux. Dès la fin du premier confinement, des bagarres récurrentes ont éclaté dans le quartier Saint-Michel et dans le centre-ville.

– Le 27 mai, des hommes armés attaquent un squat à coup de sabres et battes de baseball. Peu après cette date, de nombreuses agressions s’en suivent, non forcément liées entre elles. On en décompte une trentaine dont 6 dans la nuit du 24 au 25 juin au cours de laquelle 5 personnes ont été blessées. Les victimes et agresseurs sont souvent des mineurs isolés qui ne souhaitent pas porter plainte et s’échappent même de l’hôpital. Des enquêtes difficiles à mener …

– Le 23 juillet, au Grand-Parc, trois policiers sont attaqués et blessés lors d’une intervention. Les auteurs présumés sont âgés de 15 à 19 ans.

– Le 28 juillet, des coups de feu sont tirés et un jeune de 17 ans se fait couper la main par un coup de machette. Sauvé de justesse aux urgences, il s’enfuit quelques heures après.

Le 30 juillet, un homme de 24 essuie des tirs par balles. Les secours se dirigent vers Chantcrit et récupèrent la victime dans un état critique. PJ saisie et enquête toujours en cours …

C’est un fait : la violence à Bordeaux ne cesse d’augmenter en cette année 2020. De ce fait, le parquet a systématisé les déferrements pour le port d’arme. Dans le quartier Saint-Michel, un groupe local de traitement de la délinquance se créée. De son côté, Pierre Hurmic s’affaire à réformer la police municipale tandis que la sécurité publique va de son côté réorganiser ses services.

2. 700 kg de cocaïne interceptés à Montussan

Des enquêteurs des “stups” de la Direction interrégionale de la DIPJ assistés par une unité de la Brigade de recherche et d’intervention sont en planque non loin d’une entreprise à Montussan et préparent un gros coup.
Alertés par une livraison de palette de bois, ils suspectent un braquage. Bingo, quelques heures plus tard, trois personnes cagoulées attendent la tombée de la nuit pour s’introduire dans l’entrepôt.

Les forces de l’ordre jusqu’alors en planque interviennent et découvrent qu’il s’agit d’une livraison … de drogue. En fouillant parmi les planches, ils découvrent pour près de 700 kg de cocaïne (l’équivalent de plusieurs millions d’euros à la revente). En provenance du Brésil et débarqué à Anvers, le conteneur de bois arrivait à Montussan par camion. Enfin, les trois criminels étaient arrivés en Gironde avec une voiture volée dans laquelle des armes automatiques, deux fusils d’assaut, un gyrophare et un gilet pare-balles ont été retrouvés.

3. Une voiture défonce une maison à Saint-Jean-d’Illac

Dans la nuit du 16 au 17 octobre, vers 4h du matin, un puissant SUV Audi a détruit les murs d’une maison située à Saint-Jean-d’Illac. Le véhicule a fini sa course … dans le salon !

Un adolescent de 17 ans, sans permis, avait eu la bonne idée d’emprunter les clés de la voiture de ses parents. Sans maîtrise réelle du véhicule, le jeune homme a vraisemblablement pris un ralentisseur avec trop de vitesse et a foncé dans cette habitation. Le locataire présent sur place s’était endormi sur le canapé et s’est réveillé au beau milieu des gravats.

Le gros SUV a terminé sa course dans le salon

Crédit Photo : Willly Dalllay

Fortement embarrassés, les parents du jeune chauffeur ont présenté leurs excuses aux résidents de la maison détruite. Ceux-ci ont dû être relogés.

4. Un avion s’écrase et fait quatre morts à Gujan-Mestras

Le samedi 12 septembre, un accident aérien s’est produit à Gujan-Mestras. Dans l’accident, quatre personnes ont perdu la vie. 


Un pilote et un père de famille accompagné de ses deux filles âgées de 9 ans avaient embarqué pour un baptême de l’air. Malheureusement, l’avion s’est crashé quelques instants après le décollage de l’aérodrome de Villemarie à La Teste-de-Buch. L’appareil a décrit un virage avant de perdre de l’altitude et a fini sa course dans une forêt à Gujan. Au sol, l’avion a immédiatement pris feu. Ce feu s’est propagé et a brûlé 3 500 mètres carrés d’espaces verts avoisinants.

5. Un camion fou à la citadelle de Blaye

En plein été, le 1er août, le temps est agréable et les touristes se baladent dans les rues piétonnes qui bordent la citadelle de Blaye.

L’atmosphère est détendue, les terrasses des cafés et la rue piétonne sont noires de monde. Tout est calme jusqu’à l’arrivée soudaine d’un camion fou qui renverse les terrasses, arrache les stores et provoque une panique monumentale. Par chance, personne n’est blessé (et c’est un miracle !).

Au volant du véhicule, une femme de 30 ans en fuite. Elle cherchait à échapper aux gendarmes qui la suivait depuis Saintes. Cette dame avait été repérée à cause de ses manoeuvres dangereuses et refusait catégoriquement de s’arrêter. Enfin, elle finissait sa course au coeur de la citadelle. Enfin, elle a été placée par la suite directement en psychiatrie car son était jugé incompatible avec la garde à vue.