Y’aura-t-il finalement un sapin pour Noël à Bordeaux ?

il y a 5 mois

Depuis son arrivée, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic avait annoncé ne pas vouloir installer un “arbre mort” sur la place de l’hôtel de ville.

L’arrivée de notre nouveau maire a suscité beaucoup de débats, surtout sur ses premières prises de position. Et notamment sur son refus de mettre en place comme chaque année le traditionnel sapin de Noël.

Une histoire qui sent le sapin

Au milieu du mois de septembre 2020, Pierre Hurmic s’opposait catégoriquement à l’installation “d’un arbre mort” sur la place Pey-Berland.

Les célébrations de fin d’année se feront donc sans sapin ! En revanche, un spectacle visuel sera projeté sur les façades des immeubles de la place. Dans les coulisses de ce débat, une belle controverse a peu à peu germé sur les réseaux sociaux, (bien) entretenue par l’opposition bordelaise de droite et le LREM.

Voyage jusqu’à Malemort

Comme vous l’aurez compris, l’emblématique sapin de Noël de près de 20 mètres de haut ne s’invitera pas à Bordeaux. De provenance corrézienne, ce bel épicéa repartira … en Corrèze.

C’est plus précisément à Malemort, près de Brive, que le sapin trouvera un peu de réconfort. Le maire de cette commune, Laurent Darthou l’a acheté pour une valeur de 6 000 euros, au profit de ses administrés et pour soutenir la filière de bois.

Voici son message : “Puisque Bordeaux refuse son sapin, alors il restera en Corrèze, à Malemort ! Oui, j’ai décidé d’acquérir le sapin de Noël, refusé par Bordeaux, pour le dresser au cœur de Malemort. C’est un acte engagé que j’assume pleinement.”

Il précise au passage de pas parler d’un “coup politique” …