Un Nouvel An sous Covid-19 : Ce qui sera permis ou non

il y a 9 mois

Slide

Une fois n’est pas coutume, 2021 ne contournera pas les restrictions sanitaires. Si nous avons échappé au couvre-feu comme en 2020 la cinquième vague de Covid-19 implique tout de même pas mal de mesures. On fait le point. 

Les scientifiques aux aguets

Delta, Omicron … Les scientifiques appellent à redoubler de prudence en ces derniers jours de la fin d’année. Après un Noël “presque normal” il va falloir se soumettre à quelques règles pour réveillonner en paix et en sécurité.

Il est également à noter une forte recrudescence des cas de Covid-19 en France. Selon Santé Publique France, plus de 48 473 nouveaux malades liés à l’épidémie ont été recensées en à peine 24h.

Des nouvelles mesures prises par le gouvernement

Face à cette nouvelle vague, le gouvernement réagit. Nous savons depuis le 6 décembre que les discothèques sont et resteront fermése. Le grand sujet de conversation du moment est également la troisième dose de vaccination à faire cinq mois après la dernière injection. Pour rappel, il est aussi très important et conseillé de se faire tester avant de retrouver ses proches pour les fêtes de fin d’année.

Et avec ce réveillon du nouvel an, les craintes des scientifiques continuent d’augmenter. Ce vendredi, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé de nouvelles mesures pour encadrer cette soirée. Il recommande fortement aux maires d’annuler tous les concerts et feux d’artifices liés à la soirée du 31 décembre (ce qui est le cas à Paris où les Champs-Elysées seront privés des festivités).

 “Responsabilité individuelle ; “limiter la taille des évènements festifs” ; “se faire tester largement le 31 décembre”. Tels sont les mots que martèle le Conseil Scientifique. Juste après la fin du réveillon, il préconise également de ne pas rendre visite aux personnes âgées de plus de 65 ans pendant “la première semaine de janvier”. De nouvelles mesures risquent de tomber d’ici quelques jours, une fois la fin d’année fêtée.

Pour information, un couvre-feu a été décrété à la réunion à partir du 1er janvier.