La Sueur, le nouveau collectif bordelais organise une teuf de 12 heures dans la ville

il y a 3 semaines

Slide

Nouveau crew bordelais, La Sueur organise une grande teuf de 12 heures réparties en deux mouvements dans deux lieux bordelais. rendez-vous le 11 décembre pour danser jusqu’au bout de la nuit

Libérer les dancefloors des contraintes, des regards et des perspectives pour laisser la place aux danseurs et aux fêtards de s’exprimer. Construire des espaces festifs libres, où les corps sont libres et où danse et musique sont intimement liés. Là est l’intention de ce nouveau venu porté par Sevenbeatz et Meryl Street, djs bien connus du tissu nocturne bordelais.

Musiques chaudes et danse débridée

Côté musique, La Sueur entend chauffer les corps et les esprits avec des rythmes cadencés et des mélopées sulfureuses. Une célébration de la culture dancehall et de toutes les sonorités gravitant autour de celle-ci, du baile funk, à l’afro beat en passant
par des influences uk et jamaïcaines. Et parce qu’il porte bien son nom, le collectif entend bien placer la danse au cœur de la fête, en mettant danseuses et danseurs au même plan que les djs.

Premiers invités, les représentants de Boukan Records avec l’icône parisienne Bamao Yendé, l’étoile montante avec deux Colors au compteur, Poté, ainsi qu’Amor Satyr, un véritable étendard de la danse à vive allure.

12 heures de teuf le 11 décembre

Pour sa première, le collectif joint deux espaces emblématiques de la fête bordelaise et compte bien y instaurer sa vision d’une fête où danse et liberté priment. Rendez-vous aux Vivres de l’Art de 18h à 00h puis à l’IBOAT de 00h à 06h.

 

Retrouvez toutes les infos sur l’event Facebook