actu

La première vague artificielle de Surf écologique bientôt implantée en France

Une nouvelle génération de vague mélant développement économique et respect de la biodiversité

Actuellement en test en Aquitaine, la première vague OKAHINA ouverte au public verra le jour au pied du FUTUROSCOPE en 2020 et peut-être à Libourne en 2022. Toutes les 15s, une vague de 80cm à 2m de haut qui creuse, qui tube et avec un temps de glisse de 30s. Et dans une certaine configuration, une vague surfable à l’infini.

Le concept :

Inspirée du fonctionnement des atolls polynésiens et des passes du Bassin d’Arcachon, OKAHINA utilise la souplesse et la faiblesse naturelles de l’eau pour créer une vague à surfer bien plus respectueuse de l’environnement que toutes les vagues artificielles existantes. Atoll flottant pouvant s’adapter sur tout plan d’eau mer, lac, rivière, en zone touristique ou urbaine, OKAHINA favorise la diversité du biotope aquatique, oxygène et limite le réchauffement de l’eau des lacs. Et constitue, en milieu marin, une barrière naturelle face aux méduses et aux requins.

Un bijou pour les surfers :

Okahina la première vague artificelle écologique à Bordeaux

La qualité des vagues est exceptionnelle, capable de satisfaire tous les surfers, des débutants aux plus chevronnés. Cette forme de vague est adaptée aux différents sports de glisse : surf, bodyboard, wakesurf. Il s’agit là d’une réponse aux spots de surf saturés en offrant la possibilité de pratiquer régulièrement, au moment souhaité, de jour comme de nuit. Cette installation s’intègre de manière esthétique et naturelle et apporte aux plans d’eau des villes une énergie apaisante, ainsi qu’un nouveau lieu de vie et de rencontre.

Economique et respectueuse de l’environnement :

Le projet est une insertion naturelle dans l’environnement, sans béton ni impact durable du paysage. La structure est entièrement démontable. Le fonctionnement est économe en énergie, et ne nécessite aucun système de filtration. Un atoll flottant dont l’effet de brassage oxygène l’eau, limite le réchauffement des lacs et permet de récupérer les déchets flottants. Pour finir, des nurseries à poissons sont intégrées dans la structure pour enrichir le biotope aquatique.

Une structure plus légère, sans bassin, que tous les autres procédés de vagues artificielles existants et qui demande un investissement bien moins important. Le fonctionnement est économe en énergie, et la fréquence de vague est élevée, toutes les 15s, ce qui démultiplie la capacité d’accueil des pratiquants et génère une rentabilité plus rapide.

Une installation potentielle à Libourne en 2022 :

Okahina la première vague artificielle écologique

La société créée par Laurent Héquily a annoncé en Octobre 2019 un nouveau projet avec l’implantation d’une vague artificielle à Libourne en 2022. C’est sur le lac des Dagueys que cette vague semi-naturelle viendrait enrichir le site sportif réputé et plébiscité pour la pratique du canoë-kayak et de l’aviron au plus haut niveau.

Suivez l’actualité du projet sur leur Site Internet

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer