actu

Confinement : ce qui va changer (ou pas) samedi 28 novembre

On fait le point

Dès ce samedi, Emmanuel Macron a annoncé « plusieurs changements qui vont devenir réalité. » On fait le point sur ce qui est autorisé, et ce qui ne l’est pas. 

Jusqu’au 20 janvier, le chef de l’Etat a parlé d’un allègement des restrictions en trois temps, en fonction de l’évolution de la pandémie. Néanmoins, selon lui, « le retour à a normale ne sera pas pour demain. »

Les choses autorisées dès samedi :

Les sorties de 3h à 20 km de chez soi
Jusqu’à présent, il fallait respecter la règle d’1 heure / 1 km pour toute sortie. Dès samedi, cette règle sera assouplie. Il sera en effet possible de se promener jusqu’à 20 km autour de chez soi et pendant 3h au maximum.

Dépenser dans les commerces
Victoire pour les commerces dits non essentiels, qui vont pouvoir reprendre vie dès samedi. Sont concernés : fleuristes, libraires, bibliothèques ou encore salons de coiffure. Ces enseignes pourront rester ouvertes jusqu’à 21h au plus tard mais devront respecter un protocole strict.
Enfin, les grandes surfaces pourront décondamner leurs rayons liés à ces types de produits.

Pouvoir prier en paix 
Grand débat du reconfinement, les messes pourront enfin être accessibles à tout le monde.
(Dans la limite de 30 personnes par office)

– Reprise des services à domicile
À l’annonce du 30 octobre dernier, les restrictions sur la question étaient un peu floues. Finalement, les services à domicile avaient été catégoriquement interdits. Pour les coiffeurs, coachs sportifs, aides au soutien scolaire … les affaires reprennent dès samedi.
(Dans le respect des règles sanitaires bien entendu)

– Reprise des activités extrascolaires
Les enfants vont être contents, les activités extrascolaires sont de nouveau permises. Mais attention : uniquement les activités en plein air (pour le moment).

Les choses qui ne changent pas :

L’attestation toujours de rigueur
Même si les règles sont quelque peu allégées, le confinement n’est cependant toujours pas levé.
De ce fait, il est impératif de continuer à se déplacer avec  la bonne veille attestation dérogatoire de sortie.
(Jusqu’au 15 décembre au moins, courage !)

– Les déplacements non essentiels toujours non autorisés
Grand rappel du chef de l’Etat hier soir, les déplacements non nécessaires sont toujours prohibés.
Les déplacements toujours autorisés restent : les rendez-vous médicaux, l’activité professionnelle et physique ainsi que les achats.
Les déplacement interrégionaux eux, ne seront autorisés qu’à partir du 15 décembre. Pas de « réunions privées et aux rassemblements familiaux », a ajouté Emmanuel Macron.

– Pas de couvre-feu (pour l’instant)
Autre annonce du chef de l’Etat (et pas des moindres) : la mise en place d’un couvre-feu national à partir du 15 décembre.
(Et oui, l’apéro attendra encore …)

– Le télétravail, une religion 
La ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait annoncé au début du reconfinement que « le télétravail n’est pas une option ». Et c’est aujourd’hui … toujours le cas.
Enfin, Emmanuel Macron n’a pas précisé jusqu’à quand.

– Les restaurants, lieux culturels et salles de sport encore fermés
Si les commerces non essentiels sont autorisés à reprendre du service, ce n’est pas le cas pour tout le monde. Les cinémas, musées et autres théâtres devront encore patienter.
Jusqu’au 20 janvier et si la situation sanitaire le permet, la question des restaurants et salles de sport pourra être reconsidérée à ce moment précis.

Concernant les boîtes de nuit et les bars, aucune date n’a été encore communiquée.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer