Bordeaux : Une manifestation religieuse au Jardin Public fait débat

il y a 2 ans

Slide

Suite à notre article sur les 400 catholiques qui se sont réunis au Jardin Public pour une messe insolite dimanche dernier, nous avons reçu un mail de l’Abbé Michel Frament.
Dans une optique de rester le plus objectif possible, nous prenons en compte sa requête et restons transparents. Aucune prise de parti n’a été prise, nous tenons à le rappeler.


COMMUNIQUE SUR LA MESSE DU 29 NOVEMBRE 2020 AU JARDIN PUBLIC DE BORDEAUX

“A la suite de certaines inexactitudes publiées dans les médias commentant la messe du
dimanche 29 novembre, je tiens à donner quelques précisions.

1. La « messe en plein air » était clairement indiquée dans la rubrique du formulaire de
déclaration « 1. OBJET DE LA MANIFESTATION », comme l’y autorisent la loi et la
jurisprudence administrative, même récente. La manifestation n’a donc pas été
« détournée » en messe. La messe fut célébrée en plein air en raison de la limitation à 30
personnes dans les lieux de culte (jauge non proportionnée, annulée par le juge des référés
du Conseil d’Etat le 29 novembre).

2. Un « véhicule pour la logistique : petite sono » était indiqué dans la rubrique « 8.
OBSERVATIONS PARTICULIERES » : camion sono, banderoles… ». Il a servi à apporter le
matériel de messe et la sono ainsi qu’à emmener une personne à mobilité réduite de 90
ans sur les lieux. Il a quitté les lieux, sans avoir été verbalisé, dès que les policiers municipaux
le lui ont demandé.

3. La déclaration de manifestation a été envoyée par mail conjointement à la préfecture
de Gironde (pref-manifestations@gironde.gouv.fr) et la mairie de Bordeaux (service
« demande d’occupation du domaine public ») dodp.manifestations@mairie-bordeaux.fr)
dès le mercredi matin 25 novembre 2020 à 10h49. Un deuxième mail, apportant des
précisions (emplacement, protocole sanitaire), a été envoyé conjointement aux mêmes
destinataires le vendredi 27 novembre 2020 à 14h22. La préfecture de Gironde a envoyé
son récépissé le vendredi 27 novembre à 17h52.

4. Maître Dominique REMY, avocat qui s’occupe depuis 16 ans des déclarations des
évènements (processions, etc…) de la Fraternité Saint-Pie X à Bordeaux, a eu des échanges
de mails et des conversations téléphoniques avec les Services de la Mairie de Bordeaux et
de Bordeaux Métropole concernant les modalités de cette manifestation. Maître REMY a
écrit à M. Pierre HURMIC, Maire de Bordeaux, pour récapituler toute la chronologie de ces
échanges en tenant toutes les pièces du dossier à disposition et en rappelant les bonnes
relations de travail entre la Mairie de Bordeaux et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X.

5. Le court délai, inhabituel et imposé par les circonstances exceptionnelles (déclaration de
la manifestation du dimanche 29 faite le mercredi 25, lendemain de l’allocution du mardi 24
de M. le Président de la République annonçant la limite de 30 personnes dans les lieux de
culte applicable dès le 28 novembre) explique sans doute pourquoi certains élus ou agents
de la Mairie de Bordeaux n’ont pas tous été au courant malgré les mails et les conversations
téléphoniques échangés avec leurs services. L’abbé Michel FRAMENT présente ses excuses à
M. le Maire de Bordeaux pour ce désagrément bien involontaire.”

Abbé Michel FRAMENT, prieur ✍🏻