Bordeaux : retour sur une journée chargée en émotion

il y a 2 mois

Hier après, entre 133 000 et 500 000 personnes ont manifesté contre la loi Sécurité globale dans les villes françaises. Notamment à Bordeaux et à Paris, où des heurts violents ont éclaté.

Crédit photo : AFP 

Selon le bilan du ministère de l’Intérieur, 60 policiers ont été blessés et 80 personnes ont été interpellées lors des manifestations contre les violences policières.
Il comptabilise également le nombre total de manifestants : 133 000 personnes (dont 46 000 à Paris). Les organisateurs parlent, eux, de 500 000 participants dont 200 000 à Paris.

Agressions sur policiers & violences policières

Une multitude de photos et vidéos ont été diffusées hier sur les réseaux sociaux.
On peut y voir notamment des policiers tabassés par des manifestants et d’autres scènes d’une violence peu commune. La France semble être plus divisée que jamais. D’autre part, deux manifestants ont été blessés en Province et ont fait un signalement auprès de l’Inspection générale de la police (IGPN). Concernant la capitale, le bilan des blessés du côté des manifestants n’a pas encore été dressé.

Crédit photo : Quoi Faire à Bordeaux

Autre “drame” notoire, les blessures profondes d’un photographe syrien indépendant en images qui couvrait la manifestation.
Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, a communiqué sur twitter sa colère contre des “violences policières inacceptables” envers cet associé de Polka Magazine et de l’AFP.

Des actes de violences et de vandalismes à Bordeaux

En fin de manifestation hier après-midi, des casseurs se sont invités à la fête. Plusieurs enseignes du centre ville ont été saccagées et des vitrines ont été brisées pendant que des clients se trouvaient encore à l’intérieur des magasins. Une drôle de journée pour la réouverture symbolique des commerces …

Crédit photo : Quoi Faire à Bordeaux

sed tempus dictum Donec accumsan ut neque. Curabitur ipsum venenatis,