Bordeaux : les commerçants vont savoir en temps réel où sont les casseurs

il y a 2 ans

Slide

Afin de ne revivre le même scénario que le week-end dernier, le président de la chambre d’industrie et de commerce de Bordeaux Gironde prend les devants. Il a annoncé aujourd’hui qu’un groupe WhatsApp allait voir le jour, pour que les commerçants puissent être mis en relation avec les services de sécurité en temps réel.

Si en début de semaine le président des commerçants et artisans des métropoles de France, souhaitait « l’arrêt immédiat et jusque fin janvier 2021 de toute manifestation dans les zones de commerces », la question semble être résolue.

La préfecture a donc décidé de mettre en place un groupe de discussion instantané qui relie ses services de sécurité aux commerçants bordelais. Disponible par le biais de la plateforme WhatsApp, les deux partis pourront communiquer en temps réel sur les allées et venus des casseurs. De ce fait, les commerçants pourront tirer le rideau à temps et éviter tout danger.

“On constate que les casseurs interviennent dans des laps de temps très courts.”

Patrick Seguin, président de la Chambre d’industrie et de commerce de Bordeaux Gironde (CCI) rappelle : “On constate que les casseurs interviennent dans des laps de temps très courts. Samedi dernier, cela n’a duré que 16 minutes“. En réunion cette semaine avec la préfète de Gironde, Patrick Seguin poursuit : “Le constat est que nous ne pouvons pas éviter ces débordements“.

La préfète explique à son tour que la loi ne permet pas de sanctuariser totalement et de faire des zones de protection.

“Mais c’est vrai qu’à Toulouse, par exemple, ils ont fait un tracé qui contourne un peu le centre-ville piéton. Il faut savoir que toutes les décisions qui ont été prises par des préfets de vouloir interdire les manifestations déclarées par des associations ont toutes été rétorquées par le tribunal et le Conseil constitutionnel.”