Bordeaux : En colère, le monde de la nuit se rassemble samedi

il y a 11 mois

Slide

Depuis mars, les discothèques sont les seuls lieux qui n’ont pas été autorisés à rouvrir. De ce fait, des milliers d’emplois sont menacés déplore les organisateurs de la manifestation.

Une douzaine d’associations mécontentes

12 associations montent au créneau ce samedi place de la Victoire. Elles souhaitent que des événements liés aux musiques électroniques puissent enfin avoir lieu.


“Le monde de la nuit est en colère et compte bien se faire entendre. Un appel au rassemblement a donc été lancé par ces 12 associations pour la défense du “tissu culturel nocturne, qui est en grand danger d’extinction”. L’objectif est de protester contre l’interdiction de tout événement lié à la musique depuis le premier confinement. Rendez-vous à 14h place de la Victoire. 

La bataille pour la reconnaissance et le droit à l’expression des musiques électroniques, et plus largement du monde de la vie nocturne, est engagée. Aujourd’hui, c’est la moitié du tissu culturel nocturne qui est en grand danger d’extinction, le risque est de voir s’effondrer des pans entiers d’un secteur indispensable, vecteur de liens culturels et sociaux.

Il n’est pas acceptable non plus que des personnes se retrouvent incarcérées et risquent jusqu’à 10 ans de prison pour avoir fait danser des gens ! Des mesures totalement disproportionnées en réponse à une jeunesse déjà durement touchée par la crise sanitaire et économique.

Nous sommes à une balance de l’histoire où les libertés individuelles et collectives s’évanouissent progressivement et sans bruit. Si la nuit est un bien commun, la culture en est une composante importante, culture dont nous savons qu’elle est un impératif de santé publique.”

👉🏻 Voici le message complet délivré sur la page Facebook de l’événement 👈🏻

Une série de tests avant / après 

Enfin, Ziggy Hugot de Technopol raconte : “On demande la réouverture des lieux qui nous permettent d’exercer nos métiers. Si ce n’est pas possible en milieu fermé, qu’on puisse au moins avoir des événements en extérieur dès que la météo le permettra. Quitte à ce que ce soit dans l’après-midi.”

Des concerts tests sont donc préconisés, avec accès réservé pour les personnes détenant un test négatif au Covid-19 et un test PCR 7 jours après l’événement.

Cette question devrait être soulevée lors de la prise de parole programmée samedi après-midi place de la Victoire. Au sein de ce rassemblement, vous pourrez croiser des organisateurs de soirées, des responsables de lieux ou encore des animateurs de radios. Ils tiennent à rappeler que c’est une manifestation pacifique.

Liste complète des intervenants :

– Luc Gwiazdzinski : Géographe (espace-temps nocturne)
– Julian Lopez : Culture Bar-bars / Exploitant bar & restauration
– Damien Thomas : Directeur Artistique / Metteur en scène / Entrepreneur Culturel (Le verrou)
– Timo Metzemakers : Syndicat des Artistes et Musicien·ne·s de Nouvelle-Aquitaine CGT
– Agathe Lodi / Animatrice radio
– Nordine Raymond : Bordeaux en luttes / Exploitant restauration
– Kevin Ringeval : Coordinateur National Technopol / Entrepreneur Culturel